Utilisation du logiciel Lasercut 5.3

auteur

Jacques VANNET

résumé

Le logiciel utilisé dans ce tutoriel est Lasercut 5.3, logiciel propriétaire de la marque Arketype. La machine présente aux NicéphoreLabs est une ARKETYPE Jade.L1290

1. Importation de votre fichier

Menu : Fichier > Importer (Choisissez un fichier DXF – format Autocad 2004/05/06)

Lasercut 1

2. Contrôle de conformité des données

Menu : Outils > Contrôle des données

Lasercut 2

Testez successivement toutes les options (Superpositions, Lignes ouvertes, Auto-Croisement, Jonctions ouvertes). Le but de ces différents tests est de déceler des éventuels défauts dans votre fichier.

A – Superpositions : si des superpositions sont trouvées, alors sortez de la fenêtre Contrôle des données et supprimez à l’aide de la touche Suppr de votre clavier, ceci éliminera les doublons.

B – Lignes ouvertes : vous pouvez utiliser le menu Outils > souder pour tenter de fermer les lignes ouvertes.

NB : Pour les options Lignes ouvertes, Auto-Croisement et Jonctions ouvertes, un passage par un logiciel de vectorisation (Inkscape, Illustrator…) peut s’avérer nécessaire pour optimiser votre fichier.

3. Préparation de votre fichier pour la découpe

Fondamentalement, une découpe laser ne sait faire que 2 choses : graver et couper ! On parle aussi parfois de marquage mais il s’agit de coupe. Il faut maintenant indiquer à la découpeuse les traits qui seront coupés et les surfaces qui seront gravées.

3.1 La gravure

Graver consiste à remplir une zone fermée ! Sélectionnez tous les traits qui entourent les zones à graver, le cercle dans notre exemple :

lasercut 3

Et ensuite, il faut attribuer une couleur en cliquant sur une puce dans le bas de l ‘écran

lasercut 4

Ici, nous avons choisi le vert comme couleur de gravure. Ensuite, dans le panneau de droite, nous allons définir les paramètres de gravure pour tous les traits en vert.

lasercut 5

Dans le menu déroulant Mode, choisissez Graver puis double-cliquez dans la colonne Vitesse au niveau de la ligne sélectionnée.

lasercut 6

Modifiez les valeurs de vitesse et de puissance en fonction des résultats escomptés (voir notre tableau des réglages au FabLab)

3.2 La coupe

Dans notre exemple, nous avons choisi le noir comme couleur de coupe. Vu que c’est la couleur par défaut, nous n’aurons rien d’autre à faire mais le cas échéant, vous pourriez avoir besoin de plusieurs couleurs pour avoir des intensités de gravure ou de coupe différentes.

Ici, le carré servira à découper la pièce dans la matière choisie.

lasercut 3

On définit les paramètres de coupe comme nous l’avons fait pour la gravure : Vitesse, Puissance et un nouveau paramètre Puissance d’angle (Une découpeuse laser va perdre un peu de temps chaque fois qu’il y a un changement de direction, donc ça va brûler un peu plus à ce moment-là, d’où le principe de diminuer un peu la puissance. En général, on réduit de 20 % par rapport à la puissance choisie dans le champ juste au-dessus).

lasercut 7

Dernière chose à faire pour cette partie : définir l’ordre de travail pour la machine.

lasercut 8

En cliquant sur les boutons Haut ou Bas après avoir sélectionné une couleur, vous changez l’ordre des instructions envoyées à la machine. La tâche la plus en haut sera la première exécutée !

Conseil : d’abord les gravures puis les coupes sinon la pièce risque de bouger…

4. Envoi du fichier à la découpeuse laser

Nous approchons maintenant du terme de ce tutoriel, il ne nous reste en effet qu’à envoyer le fichier préparé à la découpeuse. Mais auparavant, une petite simulation pour voir si la machine a bien compris nos intentions 😉

Menu Laser > Simulation

lasercut 9 simulation

On voit bien ici que le cercle est rempli (gravé) et que le carré sera coupé.

Pour cela, il faut cliquer sur le bouton Charger dans le panneau de droite

lasercut 10

Apparaît ensuite une boîte de dialogue

lasercut 11

S’il a déjà des fichiers dans la file, cliquez sur Effacer tous puis sur Charger le fichier actif. Le fichier sera compilé et envoyé à la découpeuse. Le reste du travail se fait maintenant via le dispositif de commande de la machine.